Tous les articles par Alisée

AlterReno

Coopérer pour rénover

Rénover C’est possible en groupe2 from Association ALISEE on Vimeo.

C’est quoi?

  • Un réseau de la rénovation qui propose une solution globale aux particuliers
  • Un espace d’entraide animé par des conseillers  professionnels
  • Un lieu de partage des compétences et des savoirs
  • Un moyen de mutualiser les coûts et les services

Pourquoi?

  • Répondre aux enjeux énergétiques : réduire la consommation d’énergie et lutter ainsi  contre le dérèglement climatique
  • Compléter l’offre de service public en particulier en dehors des grandes agglomérations
  • Rendre au particulier la maîtrise de son habitat : apporter un confort supplémentaire et valoriser son patrimoine et comprendre et adapter sa consommation d’énergie

Pour qui?

  • Les propriétaires de logement souhaitant rénover eux-mêmes ou faire réaliser plusieurs travaux à tout moment de leur projet, sans conditions de ressources ou de compétences particulières.
  • Les professionnels : soucieux de la relation client, valorisant les éco-matériaux ou les techniques et savoir-faire écologiques, intéressés par de nouvelles collaborations

Comment participer ?

AlterReno-rond

Contact : alterreno@alisee.org

Les clés de la rénovation à voir ou revoir !

Des rendez-vous web mensuels proposés par le CLER, Réseau pour la transition énergétique, sur internet et en direct.

Chaque deuxième mercredi du mois à 18h, venez poser en direct vos questions à nos invités. Des experts conseillers du service public de la rénovation énergétique et d’autres spécialistes du réseau CLER vous répondront en direct et en vidéo. Pendant une heure, ils vous apporteront les meilleurs conseils pour réussir votre projet de rénovation et réduire vos factures d’énergie !

clés rénovation énergétique logo

www.cler.org/-les-cles-de-la-renov

Co-habitat

Une nouvelle façon de se loger est en train de naître : le cohabitat. Il s’agit de vivre dans des logements respectueux de l’environnement en mutualisant des espaces avec ses voisins. Autrement dit d’allier l’environnement, le social et l’économique, c’est-à-dire de faire du développement durable!

La France connaît actuellement une pénurie de logements. Les solutions proposées aux accédant sont loin d’être satisfaisantes : forte consommation de foncier, peu d’implications possibles des maîtres d’ouvrage dans leur projet et manque de lien social au sein des nouveaux quartiers.

Le principe du co-habitat

Une alternative est en train de voir le jour : le cohabitat ou habitat groupé. Venu des pays nordiques, cette nouvelle façon d’habiter permet de réconcilier la création de nouveaux logements avec les 3 thématiques du développement durable. Le principe est le suivant : un groupe de futurs habitants conçoit son habitat sans passer par un promoteur. Cela implique de travailler en groupe sur la définition de son futur logement. Le cohabitat peut prendre de nombreuses formes : constructions de maisons de ville sur une parcelle commune, construction d’un immeuble, rénovation d’un bâtiment…

Cette démarche permet de mutualiser certains espaces et de partager des services (par exemple un atelier de bricolage, une buanderie, une chambre d’ami, un potager…) en fonction du contexte et des envies du groupe. Cela peut permettre une réduction de la surface bâtie et ainsi de réduire le coût du projet.

Projet « Ecoquartiers d’Anjou »

Depuis 2005, au sein de l’association Alisee, un collectif de particuliers s’est réuni en un groupe appelé « Ecoquartiers d’Anjou». Il rassemble des particuliers désireux de construire ou réhabiliter des habitations respectueuses de l’environnement, dans une démarche collective. « Eco-Quartiers d’Anjou » s’est doté d’un Code de Bonne Conduite, qui définit des objectifs en terme de performance énergétique, de choix de matériaux, de confort et de santé, ainsi que d’environnement et de voisinage (services et espaces communs, déplacements…). Dans ce cadre, plusieurs projets d’écoquartiers ont été initiés, et sont en cours de réalisation.

Depuis 2010, Alisée accompagne certains de ces groupes dans leur projet.

Projet de construction d’un cohabitat à Pellouailles-les-Vignes

Né dans les années 60 dans les pays d’Europe du Nord, le cohabitat propose une nouvelle manière d’envisager son logement et le « vivre ensemble ». Il s’agit de concevoir son habitat en commun avec ses voisins, dans une logique de développement durable en partageant un espace vie (jardin, chambres d’amis, atelier, potager…)

La commune de Pellouailles-les-Vignes réserve aujourd’hui une parcelle à ce projet dans l’écoquartier des Dolantines. L’association Alisée est chargée de constituer un groupe de futurs habitants et de l’accompagner dans son projet de construction jusqu’au dépôt du permis de construire.

pdf

Si vous êtes intéressés, nous vous invitons à contacter l’association Alisée au 02 41 93 00 53 ou la mairie au 02 41 76 70 35

Précarité énergétique

Précarité énergétique

La précarité énergétique est une composante du mal-logement, qui résulte de la combinaison de 3 facteurs :Logo Rappel
– Ménages vulnérables de par leurs faibles revenus, créant une inadéquation entre les ressources financières et les charges des logements
– Mauvaise qualité thermique des logements occupés, pourvus de systèmes de chauffage inadaptés, d’une isolation défectueuse ou inexistante, et soumis à une forte humidité
– Coût de l’énergie, en augmentation constante, s’agissant aussi bien du gaz que de l’électricité.

La présence d’au moins une de ces trois caractéristiques favorise grandement l’émergence de la précarité énergétique.

Alisée : pour la solidarité énergétique

En cohérence avec ses orientations et ses valeurs, l’association développe des dispositifs de prévention et d’engagement contre la précarité énergétique depuis 2000. Sa ligne directrice est de répondre durablement aux problématiques rencontrées en œuvrant sur le bâti, les équipements, les usages et les occupants, et en travaillant avec les différents partenaires sociaux et techniques sur les territoires.

Alisée a rédigé un projet social qui identifie les enjeux, objectifs et actions en matière de précarité énergétique. Sa volonté est de réduire les inégalités et de développer la solidarité énergétique. Ainsi, pour y parvenir, et en cohérence avec sa démarche pédagogique, ses actions doivent :
– créer du lien social
– stimuler la prise de conscience individuelle et/ou collective
– améliorer le cadre de vie
– placer la personne au cœur de nos actions en la rendant actrice, autonome et responsable
– être inscrites dans la durée sur le long terme.

Prévenir pour réduire la vulnérabilité énergétique
Les jeunes, notamment les plus fragiles, sont souvent démunis dans l’arrivée dans leur premier logement et peuvent être amenés à faire des choix qui risquent de les conduire à une situation de vulnérabilité énergétique. Il est important d’agir dès le départ afin de déclencher les bons choix et les bonnes pratiques qui perdureront plus facilement par la suite.
Avec le soutien de l’ADEME, de la Fondation MACIF et du Service Logement Jeunes d’Angers, l’association Alisée a construit des outils pédagogiques afin d’agir et d’accompagner en privilégiant des méthodes participatives et ludiques.
Réduire ses factures et le montant de ses charges tout en préservant la planète, c’est possible !

Agir en réseau

Depuis 2012, le CCAS de la Ville d’Angers co-anime avec l’association ALISEE un réseau d’acteurs de lutte contre la précarité énergétique sur Angers. Ce réseau rassemble des institutions, des collectivités, des associations, des travailleurs sociaux, des bailleurs sociaux, des fournisseurs d’énergie, …
Afin d’outiller les professionnels et bénévoles qui accompagnent directement ou indirectement les foyers en précarité énergétique sur le territoire et dans le souci de répondre durablement et de façon globale à des ménages angevins en situation de précarité énergétique , le réseau d’acteurs vous propose un Guide pour repérer et accompagner ainsi qu’un répertoire des acteurs angevins.

Agir pour réduire les inégalités

L’association Alisée développe de nombreuses actions avec des partenaires techniques et sociaux :
1. Sensibilisation
– Réunions d’informations collectives sur les économies d’énergie et d’eau dans le logement
– Logements éco-responsables
2. Formation
3. Accompagnement individuel ou collectif
– Visites à domicile
– Accompagnement d’un groupe d’habitants à l’échelle d’un quartier
4. Veille et mutualisation
– Réseaux national et local (Angers) des acteurs de la précarité énergétique
– Atelier de solidarités

Contact :
Anne-Claire CHIRON
accompagnement@alisee.org

Alisée à la CLI de Chinon

Bernard Cottier et Jean-Marie FRONTINI représentent Alisée à la CLI (commission Locale d’Information) de la centrale nucléaire de Chinon, au sein du collège des associations.

Au cours de l’année 2013, ce collège des associations s’est mobilisé sur plusieurs fronts :

* Nous avons obtenu la mise en place de groupes de travail auxquels nous avons participé. En particulier sur le suivi de la 3eme visite décennale du réacteur 1 (visite au terme de laquelle l’ASN autorise ou non la poursuite de l’exploitation du réacteur). Or, nous n’avons pas été en mesure de mener à bien ce suivi, mais nous avons relevé des questions sur l’organisation et la gestion des activités des entreprises prestataires.

* Nous avons accompagné les inspecteurs de l’ASN lors de contrôles, et assisté à une réunion préparatoire aux interventions des prestataires lors d’un arrêt de tranche.

* Plus généralement, EDF ne répondait pas à nos questions et la présidence de la CLI entérinait cet état de fait.

En conclusion, en 2013, nous nous sommes mis en situation d’agir. C’est ce que nous faisons depuis le début de 2014. (Voir les mails postés sur Alisée-Adhérents). Et tout récemment, l’actualité a confirmé nos craintes, les conditions d’interventions sont encore pires que ce que nous craignions.

Le réseau Sortir du Nucléaire a porté plainte contre la centrale de Chinon « EDF met en danger les riverains et les travailleurs ».

Nous nous mobilisons pour tirer les leçons du suivi de la VD3 du réacteur B1 pour nous préparer au suivi de la VD3 du réacteur B2 qui aura lieu en 2016.

Nous lançons un appel à mobilisation, en particulier de veille sur les sites d’EDF, ASN, IRSN, etc… L’information existe, elle est publique. Simplement, il faut la « dénicher »…

Illustration permanences EIE

Espaces Info Energie

Le réseau des Espaces Info Énergie en Pays de la Loire, ce sont 25 lieux d’accueil, 8 structures et 30 conseillères et conseillers.

Les Espaces Info Énergie (EIE) assurent une mission d’information du public. Ils s’appuient sur des associations soutenues par l’ADEME, la Région des Pays de la Loire et des collectivités locales. Ils sont présents sur des manifestations (conférences, foires et salons, visites de sites…) et assurent des permanences téléphoniques ou des accueils pour répondre à vos questions. Sur chaque espace d’accueil, vous pouvez présenter vos projets et évaluer avec votre conseiller les travaux et investissements prioritaires à réaliser dans votre logement. Certains accueils sont délocalisés au plus près des territoires.

Consultez l’EIE le plus proche de chez vous!

ALISEE porte 3 Espaces Info Énergie : Maine-et-Loire, Nantes et Saint-Nazaire.

Les EIE sont membres du réseau Rénovation Info Service.

logo PRIS

 

Téléchargez les rapports d’activité 2015 :

Espace Info Energie 49_2015_public

Espace Info Energie 44_2015_public

FAEP EIE

Familles à énergie positive

Le défi Familles à énergie positive est organisé dans la région des Pays de la Loire depuis plus de 4 ans.

L’Objectif

Des équipes d’une dizaine de foyers se sont regroupées pour représenter leur village, leur quartier ou leur entreprise et concourir avec l’objectif d’économiser le plus d’énergie possible sur les consommations à la maison : chauffage , eau chaude, équipement domestique.

Chaque équipe fait le pari d’atteindre 8% d’économies d’énergie par rapport à l’hiver précédant le concours.
Le concours se base sur le progrès global des comportements des concurrents : peu importe d’où on part, l’essentiel est de progresser ensemble !
Les participants des précédentes éditions en Pays de la Loire ont réussi à se hisser sur la 2e marche du défi à l’échelle nationale, alors pourquoi pas vous?

Le calendrier

Début du défi : 1er décembre 2015

Bilan intermédiaire courant février 2016

Fin du défi : 30 avril 2016

Comment s’inscrire?

Des questions? Contactez votre Espace Info Energie.
Le défi est animé par les Espaces Info Energie et Prioriterre.

Plus d’informations sur paysdelaloire.familles-a-energie-positive.fr

Défi Class’Énergie

Défi classe énergie

Le Défi Class’Énergie est un défi impliquant élèves, enseignants et techniciens pour atteindre au moins 8 % d’économies d’énergie. Ce défi vise à encourager le changement des comportements en faveur de la sobriété  énergétique dans les établissements scolaires. Dans le cadre de leurs activités scolaires et d’ateliers organisés avec le soutien de l’association Alisée, ces derniers sont amenés à réfléchir sur le thème de l’efficacité énergétique.frise dce

Dans le cadre du Défi Class’Énergie, les établissements s’engagent à :

  • Développer des projets scolaires et monter des actions pour sensibiliser aux questions relatives à l’efficacité énergétique (publics concernés : élèves et professeurs).

  • Suivre et réduire leurs consommations énergétiques du mois de décembre au mois de mars suivant (publics concernés : direction et personnel technique, principalement).

Pour mener à bien le Défi Class’Énergie, les établissements bénéficient d’un accompagnement de l’association tout au long du projet : co-élaboration d’un programme d’actions adapté, relevés de consommation et mesure des économies d’énergie réalisées, préconisations techniques et appui pédagogique.

En savoir plus sur le défi 
Le site officiel du Défi Class'Énergie Loire-Atlantique 

Contact : educ44@alisee.org / educ49@alisee.org

Action réalisée avec le soutien financier de l’Agence Régionale de Santé Pays de la Loire dans le cadre du Plan Régional Santé Environnement.

PRSE3 Pays la Loire